La toilette du chat

La toilette du chat peut durer de trois à quatre heures par jour.
Il est normal pour un chat de se lécher et de lisser son pelage.
Ce dernier renferme une substance nommée stérol qui grâce à l´action du soleil se transforme en vitamine D.

La toilette a donc un rôle important : apporter au chat la quantité nécessaire de vitamine D permettant la fixation du calcium et lui évitent au chat de souffrir de rachitisme.

Le toilettage occupe 30 à 50% du temps d´éveil du chat, soit 3 à 4 heures par jour. La toilette de la partie antérieure du corps représente 60%.  Des scientifiques (Swanson et Randall) ont filmé 40 chats de 9 à 17 heures. ils ont noté 4 phases.
La phase de non toilettage durant laquelle le chat dort, mange ou joue. La phase de toilettage du tiers antérieur constitué de léchage, mordillement, grattage du cou. Une phase du milieu du corps fait suite, le dos, le flanc et le ventre.

Enfin intervient le toilettage du tiers postérieur pattes arrières, queue et anus.

Mon chat ne se lave plus

Des lésions des centres nerveux graves entraînent une disparition totale du toilettage. Les chats sont alors tout ébouriffés et présentent un aspect très sale.  En règle générale, une diminution du toilettage est synonyme de maladie comportementale ou de gêne physique.

Un chat qui néglige sa toilette est un chat malade.

Vieux, il présente de l´arthrose au niveau du cou et a du mal à se tourner. Les poils du bas du dos sont alors collés les uns aux autres alors que le reste de la fourrure est propre.
L´anxiété peut engendrer un toilettage frénétique jusqu´à des lésions de la peau.

Cela peut aller jusquà l´automutilation : le chat s´arrache la peau, se mange la queue et les pattes.
Les siamois et les burmeses sont très sujets à ce phénomène.  Ce comportement est dû à une tension émotionnelle. Cette réaction de léchage s´explique scientifiquement. En se léchant, le chat entraîne une stimulation de la peau qui est transmise au cerveau. Celui-ci libère alors une substance qui a pour effet d´apaiser le chat (un peu comme de la morphine) Mais pour entretenir la sécrétion de ces produits apaisants, le chat va devoir se lécher de plus en plus. Il secrète lui-même ses « drogues » qui le calme mais il est de plus en plus « accro ».

Pour finir, pensez aussi à des causes purement médicales : parasites ou allergies…

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *